Le régime seigneurial au Québec


Cette section porte sur le régime seigneurial qui a marqué l’histoire de la Nouvelle-France. Ce régime inspiré du système féodal est une forme de distribution des terres dans laquelle  le censitaire (habitant) dépend d’un seigneur. En effet, le système dont la fonction première est de promouvoir une colonisation systématique comporte pour le seigneur plusieurs droits honorifiques et onéreux pendant que le censitaire qui reçoit une terre a plusieurs obligations et devoirs envers son seigneur. Il est établi en 1627 et prévaudra jusqu’en 1854.

Après la Conquête, le régime seigneurial connaît au cours des années d’importantes transformations qui vont amener le Québec vers une démocratie élective. Le régime seigneurial a également permis à l’état de se dégager des domaines de l’éducation et de la santé en assurant à des communautés religieuses des revenus suffisants pour les prendre en charge. De plus, toujours avec l’aide de communautés religieuses, il permet au roi de France de tenter la christianisation et la sédentarisation des autochtones. En somme, il va marquer notre histoire d’une empreinte indélébile qui a traversé le temps.

RETOUR À AUTREFOISQUEBEC.COM et aux autres sujets

A. Le régime seigneurial : fonctionnement et évolution du régime seigneurial

B. Le Gouvernement de la région administrative de Montréal

C. Le Gouvernement de la région administrative de Trois-Rivières

D. Le Gouvernement de la région administrative de Québec

E. Conclusion, cartes et ressources bibliographiques

 

Tous droits réservés, Achille Lavallée, 2013